C’est en découvrant l’extraordinaire An American Werewolf in London de John Landis en 1987 que la passion de Gilles pour le cinéma de genre naît (en fait c'est moi qui écrit mais shhhh). S’ensuit de longs week-ends à passer en revue toutes les VHS aux jaquettes les plus douteuses de son video-club et la découverte de John Carpenter, Dario Argento, Lucio Fulci, George Romero et consorts.
Dés mes... enfin ses premières années de boulimie cinéphilique, le petit Gilles entretient une réelle fascination pour le processus de fabrication des films et s’intéresse particulièrement à la réalisation et aux effets de maquillage latex. Ainsi, alors que ses camarades parlent football et collectionnent scrupuleusement les vignettes Panini exhibant moulte joueurs aux coupes de cheveux improbables, il est abonné à Mad Movies et entretient le culte de la Sainte Trinité composée de Rick Baker, Rob Bottin et Tom Savini. Au moins, aucun d'entre eux n'a jamais porté de short moulant vert en nylon. Il en est convaincu en son for intérieur.
Aujourd’hui, cette obsession est toujours aussi vivace et il tente de partager sa passion par tous les moyens possibles. C'est ce que vous trouverez sur ce site : un condensé de ses productions qui, il l'éspère, reflète fidèlement son amour pour le cinéma et parviendra à attiser votre curiosité.
Bienvenue !
Back to Top